Des résultats 2013 solides - Renforcement de la structure financière

Date du communiqué: 
27/03/2014 - 17:45

Reims, jeudi 27 mars 2014 – 17h45.

Après un premier semestre marqué par un recul sensible du résultat net, les actions engagées pour relancer la consommation durant le quatrième trimestre permettent à LANSON-BCC d’enregistrer en 2013 un résultat net de 17 M€. Le Groupe poursuit le renforcement de sa structure financière.

 

Eléments du résultat consolidé

Les expéditions de la Champagne s’élèvent en 2013 à 304,1 millions de bouteilles (-1,5 %) -source CIVC-. Malgré une fin d’année dynamique, le repli des expéditions de l’exercice sur l’ensemble de l’Union Européenne était prévisible en raison d’un environnement économique très difficile.

 

Chiffres LANSON-BCC

Normes IFRS - en M€

2013

2012

Variation

Chiffre d’affaires

286,76

274,68

+ 4,4 %

Marge brute

110,47

110,18

+ 0,3 %

% CA

38,5 %

40,1 %

 

Résultat opérationnel

39,33

41,13

-  4,4 %

% CA

13,7 %

15 %

 

Résultat financier

-11,54

-12,49

+ 7,6 %

IS

-10,79

-11,04

-  2,3 %

Taux effectif IS

38,8 %

38,5 %

 

Résultat net

17,00

17,60

-  3,4 %

% CA

5,9 %

6,4 %

 

 

 

Le chiffre d’affaires consolidé 2013 s’élève à 286,76 M€ contre 274,68 M€ en 2012 (+ 4,4 %). En faisant abstraction de la filiale de courtage CGV dont l’activité est traditionnellement fluctuante, le chiffre d’affaires consolidé s’élève à 280,55 M€ contre 269,33 M€ en 2012 (+ 4,2 %). L’évolution défavorable du taux de change €/£ et le poids du Royaume Uni, premier marché export du Groupe, génèrent un manque à gagner de 1,5 M€ de chiffre d’affaires.

La marge brute du Groupe est stable à 110,47 M€ en 2013 contre 110,18 M€ en 2012.

Le résultat opérationnel (EBIT) du Groupe s’élève à 39,33 M€ contre 41,13 M€ (- 4,4 %). Le taux de marge opérationnelle (MOP) s’élève à 13,7 % contre 15 % en 2012. Cette évolution résulte d’une part d’un contexte concurrentiel tendu, pesant sur les marges, d’autre part des investissements commerciaux réalisés sur plusieurs marchés, en particulier aux Etats-Unis, deuxième marché export du Champagne et sur lequel le Groupe est encore très peu présent. Ces efforts seront poursuivis en 2014.

Le résultat financier concerne essentiellement le financement du vieillissement des stocks. Il s’établit à- 11,54 M€ contre - 12,49 M€. Le taux moyen de la dette consolidée ressort à 2,34 %.

Le résultat avant IS s’élève à 27,79 M€ contre 28,64 M€ (- 2,8 %).

Le taux effectif d’IS supporté par le Groupe s’alourdit encore, s’établissant à 38,8 % contre 38,5 % en 2012. Ce taux résulte en particulier du taux théorique (33,33 %), du taux de contribution sociale (+ 3,3 %), du taux de contribution dite « exceptionnelle » (+ 10,7 %) et de la non déductibilité de 15 % des charges financières. La conjonction d’une petite vendange 2013 et d’une fin d’année dynamique ne permet pas à deux des Maisons du Groupe de bénéficier de la déductibilité des charges financières liées au vieillissement des stocks de vins dont la rotation est supérieure à 3 ans d’expéditions : art 212 bis et 223 b bis du CGI. Cette mesure fiscale est d’autant plus regrettable qu’elle frappe durement (au taux de 25 % dès 2014) des filières d’excellence « à stocks longs » et l’investissement.

Le résultat net s’élève à 17 M€ contre 17,6 M€ (- 3,4 %), soit une marge nette du Groupe de
5,9 % contre 6,4 % en 2012.

 

Renforcement de la structure financière

Les capitaux propres s’élèvent à 224 M€ contre 197,46 M€ à fin 2012 (+13,4 %). Ils évoluent pour les trois raisons suivantes : le versement en mai 2013 du dividende 2012 (- 2 M€), le produit du reclassement en juillet 2013 de 305.000 actions auto détenues (4,7 % du capital), auprès de CM-CIC Capital Finance (+ 11,3 M€) et la comptabilisation du résultat net 2013 (+ 17 M€).

La dette financière nette consolidée s’élève à 478,45 M€ contre 499,43 M€ à fin 2012. Sur cette dette, 367,26 M€ contre386,22 M€ à fin 2012, sont affectés au financement du vieillissement du stock de vins dont la stricte valeur comptable s’élève à 434,83 M€ contre 422,61 M€ à fin 2012.

Le gearing s’établit à2,14, revenant de 5,68 à fin 2006 après l’acquisition de Maison Burtin et de Champagne Lanson.

 

Dividende 2013 et attribution d’actions nouvelles

Le Conseil d’Administration de LANSON-BCC soumettra au vote de l’Assemblée Générale du 16 mai 2014 le versement d’un dividende inchangé de 0,35 € par action, soit un taux de distribution de 13,3 % du résultat net consolidé. La distribution en moyenne sur 8 ans de 10 % du résultat net consolidé a contribué au renforcement de la structure financière du Groupe. De plus, une augmentation de capital par incorporation de réserves permettra une attribution gratuite d’une action nouvelle pour 10 anciennes, d’ici fin juin 2014.

 

Les perspectives

LANSON-BCC réaffirme sa stratégie à long terme de développement de valeur. Une concurrence forte sur tous ses marchés confère tout son intérêt à une politique constante de bon sens consistant à n’en négliger aucun segment. Le développement du Groupe se fonde sur la complémentarité de ses Maisons, sur la qualité de plus en plus reconnue de leurs Vins, l’efficacité accrue de leurs outils de production et le sérieux de leur gestion.

Comme toujours, compte tenu du fait que le dernier trimestre de l’exercice représente près de 50 % de l’activité annuelle, le Groupe LANSON-BCC, fidèle à sa politique de prudence, ne publie pas d’objectif chiffré pour 2014.

 

Information complémentaire

Les comptes consolidés 2013 ont été arrêtés le 27 mars par le Conseil d’ Administration. Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins de l’enregistrement du document de référence 2013. 

Champagne Lanson Champagne Chanoine Frères Champagne Besserat de Bellefon Champagne Boizel Champagne De VenogeChampagne PhilipponnatMaison Alexandre Bonnet Maison Burtin