Progression des résultats 2018, poursuite du renforcement de la structure financière

Date du communiqué: 
20/03/2019 - 17:45

 

Reims, mercredi 20 mars 2019 - 17h45

LANSON-BCC enregistre en 2018 un résultat net de 12,69 M€, en progression de 8,9 %. Malgré une ambiance défavorable en France et au Royaume-Uni - de longue date les deux premiers marchés du Groupe - l’année 2018 a été globalement encourageante : plusieurs Maisons progressent en France et à l’Export, les effets prix-mix sont globalement positifs et les frais financiers sont encore réduits. Ce qui permet un nouveau renforcement de la structure financière du Groupe. « Pure player » familial du Champagne, celui-ci poursuit avec persévérance sa stratégie à long terme de développement en valeur.

Les faits marquants

Les expéditions globales de l’Appellation Champagne s’élèvent à 301,9 millions de bouteilles (- 1,8 %). Le marché français (48,7 % des volumes expédiés) accentue son repli à – 4,2 % (– 2,5 % en 2017). Les autres pays de l’Union européenne évoluent peu (- 0,9 %), principalement en raison de la contraction du marché britannique (- 3,6 % après – 19 % sur la période 2016 et 2017). Les pays tiers poursuivent leur progression (+ 2,1 % ; 26,1 % des volumes vendus). La valeur totale des expéditions de l’Appellation se maintient bien à 4,9 milliards d’euros, + 0,3 %. Source CIVC

Dans ce contexte de forte instabilité, les Maisons du Groupe LANSON-BCC ont naturellement évolué de façon contrastée. Si la Maison Lanson enregistre un recul de son activité principalement au Royaume-Uni, les Maisons Philipponnat, avec sa fameuse Cuvée Clos des Goisses, De Venoge avec le lancement réussi de sa Cuvée Princes et Chanoine avec sa Cuvée Tsarine, améliorent nettement leurs performances, les autres Maisons, Boizel, Burtin, Alexandre Bonnet, restent stables.

Eléments du résultat consolidé

Normes IFRS - en M€

2018

2017

Variation

Chiffre d’affaires

277,50

261,59

+ 6,1 %

Marge brute

98,38

93,66

 

Résultat opérationnel

21,88

20,39

+ 7,3 %

% CA

7,9 %

7,8 %

 

Résultat financier

-3,70

-3,95

+ 6,3 %

IS

-5,60

-4,78

 

Résultat net

12,69

11,65

+ 8,9 %

% CA

4,6 %

4,5 %

 

 


Le chiffre d’affaires consolidé 2018 s’élève à 277,50 M€ (+ 6,1 %). En faisant abstraction de la filiale de courtage dont l’activité est traditionnellement fluctuante, le chiffre d’affaires consolidé est de 271,94 M€ (+ 6,1 %).

Le résultat opérationnel (EBIT) du Groupe a été marqué par une nouvelle baisse du marché britannique. Mais les progrès enregistrés par plusieurs Maisons, tant en France qu’à l’Export, et des effets prix - mix globalement positifs ont permis de compenser la poursuite du recul de ce marché anglais et, en partie au moins, la hausse du prix de revient des bouteilles commercialisées durant la période.

Le résultat opérationnel atteint 21,88 M€ contre 20,39 M€, + 7,3 %.

Le résultat financier concerne essentiellement le financement du vieillissement du stock de Champagne. Il s’améliore encore légèrement et s’établit à - 3,70 M€ contre - 3,95 M€, grâce à la modération du coût moyen de la dette financière, inférieur à 1 %.

Le résultat avant IS s’élève à 18,18 M€, + 10,7 %.

L’IS s’élève à - 5,60 M€, + 17,1 %. Le taux effectif d’IS supporté par le Groupe est de 30,8 %.

Le résultat net s’élève à 12,69 M€, + 8,9 %, soit un taux de marge nette de 4,6 %.

Eléments du bilan consolidé

Les capitaux propres s’élèvent à 283,9 M€ contre 273 M€ à fin 2017.

La dette financière nette consolidée s’élève à 521,7 M€ (dont 80 % à taux fixe) contre 505,55 M€ à fin 2017. 86% de cette dette, soit 447,3 M€, contre 437,38 M€ à fin 2017, concerne le financement du vieillissement d’un stock de vins de plus de 3,5 ans en moyenne, partie incontournable du processus d’élaboration des vins de Champagne ; sa valeur comptable s’élève à 526,8 M€, contre 507,22 M€ à fin 2017. Cet encours devrait permettre un accroissement raisonnable des ventes dans les années à venir.

Les autres dettes financières, 74,4 M€ contre 68,17 M€ à fin 2017, concernent les investissements dans nos Maisons, dont notamment 12,2 M€ relatifs à des achats de vignobles.

La structure financière du Groupe continue à se renforcer : le gearing, 1,84, se situe à un niveau normal en Champagne en raison de l’importance du stock en vieillissement. Il est en diminution constante depuis un plus haut de 5,68 fin 2006 après l’acquisition de Maison Burtin et de Champagne Lanson. Hors stocks, ce ratio se situe à 0,26.

Le Conseil d’Administrationde LANSON-BCC soumettra au vote de l’Assemblée Générale du 3 mai 2019 le versement, le 10 mai 2019, d’un dividende stable à 0,50 € par action (28 % du RN). Comme c’est le cas depuis 2006, l’essentiel du résultat est capitalisé afin de donner au Groupe les moyens de son développement.

Perspectives

LANSON-BCC réaffirme sa stratégie à long terme de développement en valeur. Les importants investissements réalisés dans les Maisons du Groupe, d’abord pour mettre à niveau leurs outils industriels et viticoles, puis plus récemment pour les ouvrir au public, visent à en renforcer le positionnement dans l’univers du haut de gamme et du luxe. L’arrivée en début d’année 2019 de nouveaux dirigeants à la tête des Maisons Lanson, Chanoine et Boizel témoigne de nouvelles ambitions pour leur croissance.

Comme toujours, le dernier trimestre de l’année civile représentant près de 50 % des ventes, le Groupe LANSON-BCC ne publiera pas de prévisionnel pour l’exercice 2019.

Informations complémentaires

Les comptes consolidés 2018 ont été arrêtés le 20 mars 2019 par le Conseil d’Administration. Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins de l’enregistrement du document de référence 2018.

Champagne Lanson  Champagne Tsarine    Champagne Besserat de Bellefon  Champagne Boizel   Champagne De Venoge   Champagne Philipponnat  Maison Alexandre Bonnet